Voyage USA 2005

En juin 2005 nous avons complété notre voyage de 2003 en visitant les parcs nationaux des Montagnes Rocheuses et en marchant sur les pistes des chercheurs d'or. Cette page ne vous donnera pas beaucoup d'infos sur les sites visités (on trouve cela dans les guides et de toutes façons ils sont tous sensationnels) mais l'itinéraire est original puisque nous l'avons établi selon nos souhaits, en visitant le plus possible de parcs tout en n'étant pas bousculé. Les réservations ont été faites deux mois avant le voyage, souvent d'après les informations du guide du Routard ("Parcs nationaux de l'Ouest américain et Las Vegas", éd.2002/2003) et de quelques autres guides. Nous avons acheté les vols (United Airlines) et la location de la voiture (Avis) chez un voyagiste (tarifs plus intéressants que pour un particulier). Une fois les étapes définies, les hôtels ont été réservés par internet en donnant le numéro de CB. Le système est le suivant : si la réservation n'est pas annulée dans un délai qui varie de 2 à 24h avant votre arrivée prévue, votre compte sera débité. Nous n'avons eu aucun problème.
La réservation des hôtels est recommandée. Tous les hôtels mentionnés sont parfaits. Les chambres ont 1 ou 2 grands lits (queen size = 160 cm de large, king = 200cm) et sont très confortables. Les prix varient de 40 à 110 $, avec souvent le petit déj. Autres repas dans des fast-foods ou restos, avec des nourritures très "diverses", mais partout accueil très sympa. Les serveurs sont rémunérés avec les pourboires (la coutume semble être de laisser 10 à 15% de l'addition).
Bien qu'ayant doublé en 2005, le prix de l'essence est encore la moitié du prix européen (0,5 euro le litre). La conduite très très très cool ne pose aucun problème. Je n'ai jamais vu de voiture collée derrière nous avec un chauffeur trépignant d'impatience. Tout le monde respecte scrupuleusement les limitations de vitesse, s'arrète aux passages piétons... L'espace disponible permet d'avoir des voies très larges, et comme les grandes villes sont "à plat", la densité de voitures reste faible. Sauf sur certains interstates. La signalisation est claire (Nord, Sud, West...). Nous avions la carte Michelin 493.

Voici les principaux endroits visités : Denver, Rocky Mountains NP, Fort Laramie, Custer Park, Mount Rushmore, Deadwood, Devil's Tower, Bighorns Mountains, Cody, Yellowstone NP, Grands Tetons NP, Antilope Island, Salt Lake City, Silverton, Ouray, Victor et Criple Creek, Denver. Total du circuit : 4.800km. A cette période de l'année (du 5 au 23 juin) il faisait plutôt froid car une grande partie du circuit est en altitude (3000m). Aucune impression de foule dans les parcs, sauf au Mont Rushmore.
Quelques prix : Essence environ 0,5 euro le litre (2,2$ le gallon). Consommation de notre "compact" : 12L/100km
Repas : petit dej americain (avec oeufs, bacon+toasts) : 3 à 7$. Pour les autres repas, je classe les prix en 3 catégories : 5$ par exemple pour une salade avec un blanc de poulet grillé chez KFC ou MacDo . autour de 10$ pour un steak de 200gr avec une baked potatoe dans les restos simples, les brasseries, les pizzerias. Le plat, c'est en fait "l'entrée", sur le menu, souvent servi avec une soupe ou une salade. Après, c'est la tranche de 15 à 30$ le plat. A noter que dans les dernières catégories les portions sont souvent copieuses et qu'il est normal de commander un plat pour 2, avec 2 couverts. C'est pratique pour les pizzas ou pour le T-Bone ou Prime Rib de 18 oz, soit 500 gr. Evidemment, si on se nourrit que chez KFC ou MacDo, la nourriture peut sembler un peu .... fade. Quoique chez MacDo les salades au poulet sont bonnes et suffisent largement pour un repas de midi. Mais le boeuf, alors là ! Un régal! Et toujours parfaitement cuit selon la demande.
Une bière : 0,5L pour 3,5 $. Un coke ou un thé de 0,5L avec plein de glacons : 1,2$. Le vin est rarement proposé sur la carte, minimum 4$ le verre, 20$ une bouteille.
Entrée dans les parcs pour une voiture et ses passagers: 50$ le pass, valable dans tous les sites classés National Park ou National Monument.
La majorité des autoroutes est gratuite.
Location sur place de camping car catégorie standard (jusqu'à 5p), tarif été : 150$/jour + 0,29c /miles, kit vaisselle draps 150$. Une nuit dans un camping 20$. Cette formule est sans doute valable si on est au moins 4. Pour 2, l'hotel+loc de voiture est moins onéreuse et plus confortable. Location d'une moto Honda Goldwing GL1800 : 120$/jour pour 7 jours. Location d'une voiture "compact" : 40$/jour pour 3 semaines, kilométrage illimité.
Divers : Electricité 115V, l'adaptateur est nécessaire. Pour les amateurs de café, mieux vaut emmener des dosettes de Nescafé à verser dans le café que l'on sert à peu près partout. Par contre on trouve pafois des machines à "expresso", à demander simple ou double.


vendredi 3 juin : Roissy, vol UA943 Paris départ 15h15. Chicago arrivée 17h45 locale, formalités d'immigration. Depart à 21h35, arrivée Denver à 23h. Nous prenons un taxi (60$, car l'aéroport est à 40km du centre) pour rejoindre le Red Lion Hotel Downtown, juste à coté du gigantesque stade Invesco.

samedi 4 juin : 9h : L'hôtel a une navette gratuite qui nous dépose dans le centre (sur une affichette dans la navette il est écrit "Si vous êtes satisfait du service, le chauffeur accepte les pourboires"). Première visite au "Denver visitors bureau" 1555 California st. Plein d'infos sur les monuments, horaires, etc. Mais nous avons raté le walking tour qui part - en 2005 - de cet endroit le jeudi et samedi à 9h15. Et comme il pleut des cordes, nous ferons aujourd'hui les "intérieurs". D'abord la Denver Public Library. On recoit un plan avec explications qui permet de faire la visite sans guide. Magnifique architecture moderne. L'accès est libre et il me semble bien que quelques lecteurs barbus, un sac à dos posé à coté d'eux, viennent ici pour être au chaud. A la sortie il pleut toujours, nous traversons Broadway pour visiter le Colorado History Museum. Il est divisé en plusieurs sections indépendantes : l'histoire et la vie des indiens, les procédés et les machines utilisées dans les mines d'or, l'histoire de Denver,... Ne pas hésiter à le visiter, ce n'est pas ennuyeux du tout ! Nous prenons le bus gratuit qui circule sur toute la longueur du Mall (16th st) pour revenir dans le centre et déjeuner d'une pizza... Puis visite de Molly Brown House. Maison victorienne, luxueux aménagement bourgeois des années 1910. Le cadre est si bien reconstitué que l'on dirait que les proprios vont revenir dans quelques instants. Nous remontons à pied pour admirer le lobby du Brown Palace Hotel, et sur notre lancée, nous continuons à pied jusqu'à notre hôtel par Speer Bd et Water av. Les larges trottoirs sont déserts dans cette zone et la traversée des avenues à 8 ou 10 voies de circulation est une expérience rare !

dimanche 5 juin : Il fait beau ! On pourrra donc faire la visite de LoDO, le vieux quartier de Denver. 9h : Promenade dans Larimer st. (maisons victoriennes), arrêt à la librairie Tottered Cover Bookstore. Elle est installée dans un ancien entrepôt sur 4 étages. Jamais vu une librairie comme cela! Il y a des fauteuils et canapés où on peut s'asseoir pour feuilleter les livres. Et même une patisserie où l'on peut combler un petit creux ou boire un café. Le choix des livres proposé est impressionnant. Nous continuons vers la gare Union Station. La majorité des immeubles sont d'anciens entrepôts en briques rouges construits vers 1900, restaurés entre 1970 et 1980 et transformés en appartements et bureaux. Sur chacun une plaque raconte en détail son histoire. En poursuivant la promenade on ne peut manquer le stade Coors Field (Coors=la plus grande brasserie du monde). Il me semble que le Invesco field, plus récent que le Coors, près de notre hotel, est encore plus gigantesque.
Déjeuner au Rock Bottom, (au coin du Mall et de Curtis Street). C'est une micro brasserie + restaurant, à recommander vivement (qualité, prix, ambiance). Pour digérer le steak et la glace, nous allons à pied jusqu'au Gart's Sportcastle (tout pour le sport et la nature, vraiment tout!). Au coin de Broadway et de la 10th. C'est assez loin mais ca permet de découvrir lentement le quartier. Les vêtements de marques (North Face, Columbia,...) sont moins chers qu'en France (en juin 2005). NOus remontons vers le centre et entrons dans la People's Fair installée dans le Civic Center Park. C'est une foire qui a lieu chaque année début juin et qui rassemble des stands de vente de hamburgers et de bière, des artisans, des yogis, des adeptes du port du kilt, des Francs-Maçons, un parti politique très très minoritaire, une secte pas très aimée en France et qui propose de mesurer votre stress avec une sorte de voltmètre (évidemment, vous avez un fort stress, et ils sont près à vous aider pour le réduire), des écolos (on peut voter sur un sujet comme: êtes vous pour ou contre les chiens dans les parcs de la ville?). A part la dame à l'électromètre, on peut discuter très librement. Retour en taxi à l'hôtel.


Librairie Taterred


Fair's People, stand artistes en herbe

lundi 6 juin: On passe chez Avis pour prendre la voiture et sortons sans difficulté de la ville. C'est vraiment facile de circuler aux Etats Unis. Direction Golden à 30 km environ, pour visiter la brasserie Coors. Parking gardé et navette gratuits. C'est effectivement gigantesque et ca vaut le coup (....de bières, offertes à la sortie). Durée environ 90 mn.Puis us40, us34, et entrée sud du Rocky Mountains NP. La Trail ridge road domine à plus de 3000m. Succession de points de vue magnifiques. Les congères atteignent parfois 3 m (nous sommes début juin). La Old fall river road est encore fermée, et quand elle est ouverte c'est à sens unique : de l'est vers l'ouest. Nous arrivons à notre motel Alpine Trail Ridge Inn, à Estes Park (entrée est du parc). Le village est quelconque, assez touristique. Les guides donnent peu d'infos sur ce parc, vous en trouverez sur http://www.nps.gov/romo/visit/maps.html .


Bear Lake, dans le parc Rocky Mountains NP

mardi 7 juin: Nous partons à 8h par la Bear Lake Trailhead, et tout au bout nous faisons à pied le tour du Bear lake (45 mn). C'est un paysage de carte postale : lac parfaitement circulaire entouré de sapin et surplombé par des sommets. Heureusement nous n'avons pas rencontré d'ours. Retour à Estes Park et us 34, I25 nord. Nous quittons la montagne et la forêt pour une immense plaine. Arrêt au Teddy Bison Ranch. On voit les panneaux sur la droite, avant Cheyenne. C'est un élevage de bisons, d'autruches, quelques dromadaires. On en fait le tour dans un petit train. Intèrêt moyen. Petit resto agréable et qui évite de sortir à Cheyenne pour le dèj. Puis us26 west, et arrêt à Fort Laramie. Le site n'est pas très spectaculaire mais très intéressant pour connaitre l'histoire des pionniers et des militaires. Dortoirs, salle à manger, sont parfaitement reconstitués, comme si on attendait la troupe pour le soir. Route us85 nord et arrrêt à Lusk. Assez paumé, aucune animation, mais le Best Western est parfait. Diner dans le seul fast food ouvert du village.


Fort Laramie

mercredi 8 juin:
Départ à 7h par US 85 Nord, Redbird, US 16 Est, et par la 87 nous arrivons à l'entrée sud du Custer State Park. Notre premier bison sauvage fait déclencher 5 fois l'appareil photo. Dans quelques jours nous serons blasés! L'itinéraire a été préparé pour passer par les points les plus intéressants sans repasser au même endroit, l'objectif étant le Mount Rushmore. Nous suivons la Wildlife Loop qui part vers le sud est. Buffalo corrals, visitor's center, route 16A vers l'est, arrêt au Peter Norbeck center où l'on trouve une épicerie avec de quoi pique niquer. Route 87 nord, puis la 87 Ouest (Needles Highway scenic drive). Arrêt pour voir Cathedral Spires, Little Devil's Tower, et Needles eye. puis route 244 vers Mount Rushmore que nous atteignons vers 15h. Infos et carte du park sur http://www.sdgfp.info/parks/Regions/Custer/Index.htm . L'accès au site de Mount Rushmore se fait à partir d'un parking payant et quasiment obligatoire. Passage par le centre d'information, vente de souvenirs, restos...Evidemment on ne manque pas de reconnaitre la grande salle dans laquelle a été tourné la scène du faux crime dans la Mort aux trousses. Une allée très majestueuse conduit au point de vue sur les sculptures. Elle est bordée de colonnes dédiées à chaque état américain, avec leurs histoires et leurs drapeaux. Les sculptures sont evidemment très impressionnantes. US 385 et arrivée à Deadwood, autrefois ville de chercheurs d'or, aujourd'hui ville de casinos. Ils sont installés dans les anciens bâtiments en briques et les a sauvé de la ruine. Logement à l'Hotel First Gold, lui-même avec un rez de chaussée casino. Visite à pied des sites anciens (1900) en suivant l'itinéraire proposé par l'office de tourisme. A 18h un spectacle de combats entre cow-boys a lieu devant le Silverado. Nous risquons quelques dollars dans les machines à sous, et il nous reste assez pour diner d'un steak sérieux. La moyenne d'âge des clients des casinos est assez élevée. C'est ce que nous constaterons plus tard aussi à Creeple Creek, autre ville de chercheurs d'or reconvertie dans le jeu. Ils arrivent par autobus entiers et passent jours et nuits à jouer en buvant coca et thé glacé, rarement une bière. Aucun luxe tapageur, pas de frime, le contraire de Las Vegas.


Devil's Tower

jeudi 9 juin:Le lendemain matin au petit déj, nos voisins de table sont de vrais cow boys qui ont participé la veille à un rodéo. Chapeaux texans et chemises à carreaux. Alors que nous déjeunons de thé et toasts, eux mangent d'énormes steaks avec des hash brown (pomme terre rapée et grillée), en buvant la bière à la bouteille. Nous les verrons plus tard partir avec leurs gros pick up et leurs remorques à chevaux. Pour nous, départ par US 85 Nord, puis I90 W. Sortie vers Devils Tower. Le site est spectaculaire : une cheminée de volcan sans son emballage d'origine. Souvenir : le film "Rencontres du 3ème type". La légende raconte qu'un énorme grizzly tentait d'attraper un groupe de jeunes indiennes réfugiées sur le sommet et que ce sont les traces de ses griffes que l'on voit aujourd'hui sur la falaise. Nous en faisons le tour à pied. Si vous avez vos chaussures d'escalades et de la ficelle, et après autorisation, vous pouvez tenter l'escalade. Par la route I90 W nous rejoignons Sheridan, hotel Best Western Sheridan center. Ville un peu endormie, où nous avons le temps d'essayer des chapeaux et des chaussures de cow boys, visiter un super marché, une pharmacie où nous achetons de la DHEA (pas pour nous) vendue comme des sucrettes pour 5 $ la boite. Le prime rib du diner est excellent, un peu trop copieux pour le soir! De Sheridan nous aurions pu aller au site de Little Bighorn battlefield, 100km au nord, mais ca nous à semblé un peu trop loin.


vendredi 10 juin Départ vers l'ouest par la 14A. Nous traversons les magnifiques et sauvages Bighorns Mountains, route très peu fréquentée, sans village. Nature très belle. D'après les infos et ce que nous avons vu, la région est idéale pour la pèche, la chasse, les randonnées,le camping sauvage, le tout terrrain et le quad. Il faut être bien équipé et se débrouiller en autarcie complète. Les pompes de l'unique station service sur cette route datent des années 50. Il faut d'abord les remettre à 0 en tirant un levier, et après le plein, depuis sa caisse, le patron regarde avec des jumelles le montant à payer. Arrêt à la Medecine Wheel, mais accès interdit à cause de la neige. La route plonge brusquement du sommet du plateau (3000m) vers une immense plaine limitée à l'horizon par les sommets du Yellowstone, à environ 70kms. Descente vertigineuse avec de beaux points de vue. Byron, Powell, et finalement Cody, la ville de Buffalo Bill, où nous avons réservé à l'Irma hôtel, construit par le célèbre chasseur pour sa fille Irma. Il est bien sûr en parfait état, et la salle de restaurant est conservée dans son état d'origine (1912). La ville est dédiée au tourisme avec un célèbre rodéo, un musée Buffalo Bill, et beaucoup de commerces avec chapeaux, vêtements, souvenirs. A 18h, spectacle de cow boys devant l'Irma Hôtel. A notre surprise il commence par l'hymne national, tous les spectateurs debout. Ca dure environ une demie heure. Les personnages en costume d'époque (les méchants, le juge, la danseuse de saloon, le sherif - c'est lui qui gagne- s'affrontent dans de courtes scènes) Après le diner, direction le site du rodéo, c'est pour cela que nous sommes venus. Pas besoin de réserver. Les tickets sont en vente dans les hôtels ou sur place. Voir le site http://www.codystampederodeo.com/ . L'animateur est en haut d'une tour qui domine le "stade", et là aussi le spectacle commence par l'hymne national, et est suivi d'une prière pour les cavaliers qui vont participer au spectacle, pour les soldats américains en Irak, pour les gouvernants... Le dieu invoqué peut convenir à tout croyant, même à un boudhiste. Mais c'est assez surprenant... car inimaginable chez nous. Evidemment, les 1000 spectateurs sont debout et écoutent avec grand respect. Puis s'enchainent des concours de durée sur des chevaux sans selle, sur des taureaux, des veaux. Concours aussi de capture au lasso d'un veau et de son immobilisation au sol. Le veau est laché en même temps que le cavalier, et incroyable! certains d'entre eux réussisent en 5 secondes. D'autres ratent leur coup de lasso. Tous sont des amateurs, pas des cascadeurs professionels. Il y a même un moment où les enfants spectateurs sont invités à venir sur le stade pour attraper un petit veau!


Hotel Irma à Cody


Chez le chapelier

samedi 11 juin: Route US 14, vers Yellowstone. Là, il faut préparer la visite. D'abord, il n'y a pas de logement possible dans le parc (sauf à Old Faithful, mais l'hotel est fermé, cause rénovation, et il aurait été très cher... Ensuite les sites intéressants sont sur des routes formant un 8. Nous avons choisi un logement à Gardiner, à l'entrée nord, et de passer 3 nuits. Donc entrée par East entrance, Fishing Bridge, très belles vues sur le lac. On ne fait presque plus attention aux bisons qui divaguent sur la route. Yellowstone Falls, Artist Point, Inspiration Point. La Grand Loop road est fermée pour travaux, et nous devons passer par Norris pour atteindre Tower Fall et Tower Roosevelt. Sur la route les voitures se sont brusquement arrêtées : un gros ours se ballade sur le bas coté et tout le monde veut le photographier. Arrivée à Gardiner, à quelques kms du parc, hébergement motel 8.


On se surveille du coin de l'oeil (Upper Geyser Basin)


Old faithful en pleine action (environ 5 mn chaque heure)

dimanche 12 juin: Temps gris et plafond bas. Direction plein sud vers Old Faithful. Quelques averses de neige pendant le trajet (nous sommes à 3.000m). Ce geyser est le seul du parc a jaillir régulièrement (période d'environ 1 h). Pour assister au phénomène le public se regroupe sur un emplacement bien délimité autour du geyser, et pendant 5 mn des tonnes d'eau chaude sont projetées à 30 m de hauteur! Ensuite visite du Upper Geyser Basin, à coté du Old Faithful. On marche sur des sentiers surélevés en planche. Ils protègent le sol et empêchent aux imprudents de tomber dans l'eau bouillonante ou dans la boue brûlante. Partout ca glougloute, ca siffle, des nuages de vapeurs s'échappent de la terre. Et des bisons se promènent dans le paysage. Sur le chemin du retour arrêts à Midway Geyser Basin, puis Lower Geyser Basin, et enfin Mamoth Hot Springs où nous visitons le musée du visitors center et passons voir le grand hôtel et son décor art nouveau. A Gardiner, diner à la pizzeria Outlaw, dans la grande rue au bout du village à droite.


Des couleurs minérales


Prairie, rivière et bisons

lundi 13 juin : Visite du site de Mamoth Hot spring. Ne pas hésiter à parcourir tous les sentiers qui montent vers les terasses supérieures, car tout le site est splendide. Ensuite visite de Norris Geyser Basin par le sentier de Back Basin. On se croirait à la création du monde ! Ca gargouille, jaillit, émet des vapeurs de tous côtés. L'après midi visite de Porcelain Basin. En dehors de ces grands "Basins", c'est prairies ou forêts. Dans les prairies on voit des troupeaux de bisons, des élans, des wapitis. Bien qu'ils soient sauvages, et malgré les recommandations faites partout, des imprudents s'en approchent. Un bison vu de face, ça a l'air plutôt grognon. Pas du tout comme un charolais!

mardi 14 juin : Départ vers le sud avec un second passage au Old Faithful, car il fait beau aujourd'hui. Puis route vers Jackson Hole en passant par Grands Tetons Park. La route est dans la plaine, longe les lacs, et l'arrière plan est constitué par une chaine de montagne de type alpins. Ce n'est pas très grand, environ 30 kms de long, et l'ensemble est harmonieux, équilibré, un vrai tableau de maître ! Quelques détours encore pour des points de vue, puis arrivée à Jackson Hole, hébergement hôtel Pionneer. La ville est une station de sports d'hiver, et elle est très touristique. Tour en ville et diner à la Snake River Brewery, que nous recommandons vivement pour son cadre (micro brasserie), l'ambiance, le rapport qualité prix des plats.

mercredi 15 juin : Nous partons tôt pour une randonnée matinale, mais à 7h30 il n'y a personne sur le parking du point de départ, et les alertes et warnings à l'ours font renoncer la moitié de notre groupe. Je ne peux quand même pas y aller tout seul.... Finalement nous revenons à Jenny Lake Lodge et prenons un sentier qui nous mène aux Hidden Falls, de l'autre coté du lac. Pas de mauvaise rencontre, juste un énorme wapiti qui broutait. De là nous prenons un bateau qui nous ramène à Jenny Lake Lodge. Visite du musée de Jackson Hole, très intéressant pour découvrir l'histoire de la région et pas du tout ennuyeux. Diner dans un steak house, et bière à la Snake River brasserie. Ils font de la blonde, de l'ambrée et de la brune, très agréables, meilleures que les Bud ou Coors light.


Dans le Grand Tetons Park

jeudi 16 juin: Départ à 7h par l'US 89 vers Salt Lake City. Nous traversons des villages avec des drôles de noms : Geneve, Montpellier, Paris.... Détour par la digue qui conduit à Antilope Island. On ne peut pas dire que ce soit beau, c'est plutôt étrange, cette ile aride au milieu d'un immense lac. Au visitors centre tout la géologie et la faune de l'ile sont bien expliquées. Entrée dans Salt Lake city et hébergement à l'Econolodge. Il n'est pas trop tard et nous voilà parti à pied dans le centre. Bonne idée, car le stationnement semble bien difficile et cher. Notre objectif en venant ici est de découvrir les Mormons. C'est facile : à la porte sud de Temple Square de souriantes "soeurs" (jeunes femmes d'une vingtaine d'années) en tailleur bleu foncé avec un badge indiquant leur nom et leur nationalité attendent les visiteurs. Nous cherchons un badge "bleu, blanc, rouge". Pas de chance, la "soeur" française est absente, mais rendez vous est pris pour le lendemain matin 9 h. Pour ce soir, nous nous contenterons de repèrer les lieux et visitons le North visitors center : une rampe en spirale large comme une route nous élève jusqu'à une immense salle avec au centre une grande statue du Christ. Le plafond (j'allais écrire "le ciel") est bleu clair et parsemé d'étoiles. Au sous sol sont présentés sur de grands tableaux des scènes de la bible. Les personnages ont des visages radieux, sereins. Adam et Eve sont super beaux. Les éclairages sont doux, presque intimes. Et on peut se reposer dans de beaux fauteuils. Nous bavardons avec une "soeur" russe, une autre du Nigeria, une du Canada... Nous quittons à regret ce lieu idyllique pour un tout autre endroit : un resto chinois "eat all you can" avant de regagner l'hotel.


Scènes de la Bible dans le visitor centre


Des candidates Miss Utah, et moi

vendredi 17 juin: Un bus nous conduit dans le centre. A l'accueil de Temple square nous demandons si la soeur française est disponible. Les talkies-walkies s'activent, et la soeur arrive qquelques instants plus tard. Elle nous fait visiter le Assembly Hall (ca ressemble à un temple protestant), nous montre le Temple (l'extérieur ressemble à une église) interdit d'accès au non-mormons, le Tabernacle (fermé pour travaux jusqu'en 2006) et les 2 visitors centers. Elle nous explique que comme ses collègues elle est là pour 18 mois, à ses frais, et qu'ensuite elle rentrera en France, reprendra ses études et espère bien fonder une famille. Elle nous présente aussi les fondements de l'église des Saints du Dernier Jour (LDS Church). Aucun prosélytisme, beaucoup de gentillesse et de courtoisie. Visite de Beehive House (la maison de Brigham Young) et de Lion House (la maison de ses épouses). Puis nous entrons dans le building de l'administration. A la réception, parmi les hommes d'affaires en costumes sombres, nous demandons à visiter le 26ème étage. Une dame charmante nous accompagne jusqu'à la plate forme. Très beau point de vue sur la ville - au sud elle va jusqu'à l'horizon - et sur les montagnes à l'est. Déjeuner dans le Food court du centre commercial en face de l'entrée sud de Temple square. Dans le patio du centre Il se passe un événement que nous ne comprenons tout d'abord pas : sur un podium de charmantes jeunes femmes se succèdent, l'une chante du rock, la suivante un air d'opéra, une autre exécute une danse classique, une autre joue du piano... Bref, renseignements pris, il s'agit d'une des épreuves pour l'election de Miss Utah !!! Ca se passe vraiment à la bonne franquette. Chacune présente ce qu'elle sait faire, sans bikini ni poses provoquantes.
A 14h nous allons dans l'auditorium près de l'entrée nord. La salle est plus qu'impressionante : elle peut contenir 22.000 personnes !! Elle est utilisée pour les grandes réunions des mormons, et tous les jours pour un concert d'orgues ou pour des choeurs. L'éclairage de la "scène" passe lentement du rose au bleu tendre. Céleste ! Et évidemment le concert est de qualité. Et seulement pour une cinquantaine d'auditeurs dispersés dans l'auditorium. Petit tour en ville où nous voyons un attroupement sur un parvis de gratte ciel: ce sont les candidates miss Utah qui maintenant défilent l'une après l'autre devant le public. Elles sont installées dans un tricycle animé lentement par un jeune homme, sourires, envoi de baisers. Adorable!! Diner à la Squatters Pub brewery, parfait.

samedi 18 juin : Départ en voiture pour la plus grande mine à ciel ouvert du monde : Kenecott's Brigham Canyon Mine. Petit Visitors center avec un intéressant musée. Le trou est gigantesque. Les énormes camions transportent chacun 300 tonnes, et pourtant ils nous semblent minuscules quand ils circulent au fond. Retour à Salt Lake city pour notre second objectif : recherches généalogiques. La première étape se passe au sous sol du John Smith Memorial. La recherche se fait sur PC. Pas de résultats pour les ancêtres européens, par contre ca marche pour les personnes enregistrés à un moment de leurs vies aux Etats-Unis. Seconde étape dans Le Family History Library, à l'étage Europe. Accueil en français. Nous indiquons le village d'origine et la période de vie de l'ancêtre, et on nous apporte la bobine de microfilm. Recherche, recherche, et on trouve la photo du regitre paroissial consulté "de visu" il y a quelques années dans le village breton. Impossible d'aller plus loin, la qualité de la photo est très médiocre. Ajoutez à cela le vieux français et les abréviations de l'époque, je me demande comment ces ancêtres seront identifiès et baptisés par les Mormons.


Le plus grand trou du monde : Bingham Canyon Mine


Chez un "antiquaire"

dimanche 19 juin : Nous quittons Salt Lake City pour une assez longue étape (560km): I15 sud, US86 à gauche, I91, Green River, IS70, sortie à Grand Junction, US50 jusqu'à Montrose, US550, Ouray, et nous voilà à Silverton, autrefois village de chercheurs d'or. Hébergement au Grand Impérial Hotel. Les chambres sont équipées confortables et le resto est conservé dans son état de 1890 avec son piano et son immense bar. La rue principale est goudronnée, et celles qui partent à droite ou à gauche sont en terre battue. Nous assistons au traditionnel combat de de cow boys à 18h, près de la gare. Une trentaine de spectateurs pour 8 "acteurs" habitants du village. Silverton est reliè par un chemin de fer à vapeur à la grande ville de Durango. Le train arrive le matin vers 11h avec son panache noir, il se "gare" au milieu d'une rue, débarque ses 200 visiteurs et les reprend à 16h. Après, c'est archi calme.


Dans le saloon de l'Imperial Hotel


L'arrivée du train de Durango


La rue principale de Silverton


Et dans une petite rue

lundi 20 juin : Au lever du soleil balade dans les rues pour découvrir les maisons victoriennes : Anciens hotels, anciens General Stores, bars, mairie, prison, bordels, banques, églises, photographe...reconvertis en hotels, bars, quincaillerie, souvenirs, églises. Par une piste nous allons à la Old Hundred Gold Mine. En attendant la visite on nous remet une batée en vous expliquant le coup de main, et on tente sa chance dans des bacs remplis d'eau et de sable "aurifère". C'est le fiasco ! Ensuite c'est un casque et une cape imperméable que l'on nous remet. Des wagonnets nous emmènent dans une galerie jusqu'à environ 1500m. Claustrophobe s'abstenir. L'eau dégouline du plafond et s'écoule sur le sol. Le "guide" est un ancien mineur, plutôt costaud. Commentaires sur l'exploitation de la mine, les conditions de travail, et même démonstration du maniement des marteaux pneumatiques. Le bruit est assourdisant! Visite très intéressante, car la mine et ses équipements sont en parfait état. L'après midi nous allons par des pistes accessibles aux voitures sur divers points de vue. Il est aussi possible de prendre des tours en 4x4 avec guide, et même louer un 4x4 à la journée, mais il faut se renseigner à l'avance car il y a un problème d'assurance. Le soir nous dinons (fast food) à la Silverton Brewery, sur la gauche de la rue principale en montant vers la prison. L'accueillant jeune patron était hier soir parmi les acteurs du combat de cow boys. Son équipement pour faire la bière est vraiment mini mini, mais elle est bonne.


Notre guide mineur


A la recherche de pépites

mardi 21 juin : Nous partons par la US550 North. Arrêt à Ouray, très beau village, pour voir les maisons victoriennes. Puis arrêt à Montrose où il y a 2 jours en venant nous avions repéré un "antiquaire". C'est plutôt un brocanteur, et ses plus veilles pièces ont mon âge... On trouve quelques objets intéressants. US 50 à Montrose. Monarch Pass (3000 m) après Gunnison, où nous bavardons avec un couple de retraités d'un âge certain qui voyagent avec leur Golden Wings de Virginie jusqu'à l'Alaska, I15 à Canon City, puis à Florence direction Victor. Le dernier tronçon d'environ 40 km est une piste, autrefois ligne de chemin de fer. Elle s'appelle le PHANTOM CANYON, serpente, monte, monte... C'est très sauvage, un peu opressant, car il n'y a aucune circulation et l'orage menace. Nous atteignons enfin Victor et notre hôtel, le Victor. Facile à trouver, il n'y a qu'une grande rue et quelques rues transversales. Les chambres sont parfaitement restaurées comme à l'origine, en 1899 : murs en briques, grandes fenêtres très basses avec stores. Mais pas de resto. Aussi nous allons jusqu'à Criple Creek, à 9km. Là c'est beaucoup plus animé : tous les immeubles anciens de la ville ont été transformés en casinos, sans modification de leur architecture. Les réclames anciennes sont toujours en place. La clientèle est assez agée.


Victor Hotel, à Victor, construit en 1899


Dans une rue de Victor

Mercredi 22 juin : D'après les infos du site : http://www.victorcolorado.com/walkingtour.htm nous partons pour un tour à pied matinal dans ce qui fut "le plus grand site de recherche d'or dans le monde". Dans le village lui même on trouve encore des puits de mines et des installations, des maisons victoriennes en bois, des batiments administratifs. On peut jeter un coup d'oeil dans le club des mineurs, aujourd'hui le Elks lodge, la mairie, le Gold Coin lodge, l'église. Certaines maisons en bois ne sont pas en très bon état, et de grosses "américaines" des années 60 semblent abandonnées devant. Un renard tout guilleret sort d'une cabane et nous regarde un peu surpris. Nous prenons la voiture pour faire les itinéraires proposés sur le site http://www.web-xpres.com/stcfgdrtour.htm . On voit de nombreuses installations abandonnées, certaines sont débroussaillées et on peut circuler à l'intérieur. De gigantesques remblais témoignent de l'activité de la mine encore exploitée. Et on peut visiter The Mollie Kathleen Gold Mine. On peut aussi aller de Victor à Criple creek dans un train à vapeur à voie étroite.


Un puit de mine


Gold Camp Trail road, vue de la voiture

Jeudi 23 juin : Nous partons tôt par la Gold Camp Road vers Colorado Springs, à environ 50km. C'est encore une piste qui a remplacé une ligne de chemin de fer. C'est boisé et très accidenté. Aucune circulation. Quelque rares traces de petit ranchs dans les vallées, sans ligne électrique ni téléphonique. Nous roulons assez lentement, et brusquement nous nous arrêtons pour la plus belle rencontre du voyage : à 10 m de la voiture, sur le coté, un gros ours brun immobile ous regarde. Après 20 sec il se retourne et disparait dans la forêt. Même pas eu le temps de sortir l'appareil photos ! La descente vers la plaine et Colorado Springs est brutale et pleine de virages. On débarque dans un quartier résidentiel au sud de la ville. avec de splendides villas. Rien à voir avec nos villes fantômes ! Route US 25 north, Denver, Super 8 Motel Intl Airport. Nous allons rendre la voiture chez Avis à l'aéroport. C'est immense : on se croit à un péage d'autoroute; avec une dizaine de files. En fait, à peine dans une file, un employé arrive avec son terminal portable, enregistre le numéro de la voiture, et nous pouvons partir. Les voitures avancent, et ce qui ressemble à des cabines de péage sont en fait des stations de nettoyage. 15mn après leur retour les voitures sont mises sur le parking prêtes à repartir. Denière nuit, et retour demain vers Paris.


Retour page d'accueil