LA BOHEME DE L'EST

Ce circuit en Bohème de l'est passe par Kuks, une oeuvre baroque exceptionnelle et méconnue, puis par la ville de garnison de Josefov, aujourd'hui ville-fantôme, et par quelques endroits bucoliques. Un point de séjour idéal est la ville de Nachod, à quelques kilomètres de la frontière polonaise. Camping Beloves, à droite à la sortie de Nachod en allant vers la frontière.




Nachod : En partant de la place principale un sentier en pente raide permet de rejoindre le château. L'ameublement est parfaitement conservé. Influence des architectes et artistes italiens. Galerie de tableaux. Un document est fourni en français pour suivre la visite. Le château servit d'hôpital après la bataille prusso-autrichienne qui eut lieu pas loin d'ici le 27.6.1866. Un chemin part de l'arrière du château et conduit à un petit cimetière où sont enterrés des officiers. Environ une heure A/R. Pour les amateurs de calme, d'histoire, de romantisme, cette promenade est exceptionnelle. A voir sur la place : l'église et l'hôtel/théatre de style Art Nouveau "U Beranka" (Au Petit Mouton), très bien restauré et meublé.

Nové mesto nad Metuji La place est magnifique avec les arcades et les maisons style renaissance. Voir aussi le château.

Ratiborice : C'est près de la ville de Ceska Skalice. Le château est exceptionnel pour son mobilier et son parc.

Babiccino udoli (la vallée de grand mère) : un chemin mène en 20mn du parc de Ratiborice à cette vallée. L'écrivain tchèque Bozena Nemcova y a passé son enfance, et y a fait vivre les personnages de son roman "Grand mère". La vallée est devenue depuis un symbole dans la culture tchèque. Même sans connaître cette culture, l'endroit est remarquable par la nature qui l'entoure : la rivière bordée de saules, le moulin, la maison en bois, les variétés d'arbres, les fleurs, les ruches. C'est la réponse à ceux qui cherche la définition de l'adjectif bucolique.

Kuks :Un sommet de l'art baroque! A Jaromer, prendre la direction de Dvur Kralové. Kuks est sur la gauche, à une dizaine de kms.
Les artistes italiens commencérent au 17ème siècle à refuser la recherche de l'équilibre et de l'harmonie qui les guidait jusqu'alors. Les bras des statues se sont levés vers le ciel, et les drapés des vêtements ont amplifié le mouvement des envolées. Le baroque s'est répandu en France, Allemagne, Europe centrale, Espagne, libérant la fantaisie et l'imagination des sculpteurs, des architectes, des peintres et des musiciens.
Kuks est un des plus beaux exemples de cet art. Et pourtant le site reste méconnu. C'est vrai qu'il est en dehors des grands axes, mais ca vaut vraiment le détour. Le comte Spork le fit construire en 1707 sur la rive droite de l'Elbe. Il comprenait un établissement thermal, un château, un monastère, un hôpital. Des inondations, puis la faillite firent disparaître les bains et le château. Le monastère et l'hôpital sont en restauration, mais ce que l'on peut visiter aujourd'hui est magnifique. La pharmacie, réouverte en 99, est sans doute unique au monde. Ainsi que les 20 statues géantes de Mathias Braun, représentant les vices et les vertus. Elles étaient à l'origine sur les façades de l'hôpital.
A quelques kms, dans la forêt, on peut voir plusieurs groupes de personnages sculptés dans les rochers par M. Braun. Le site s'appelle Betléem, mais il faut aller en voiture, et c'est pas facile à trouver. Les silhouettes tordues et les drapés convulsifs donnent à l'ensemble une expression de violence.



Adrpasko teplicke skaly : Passer par Hronov, Police, Teplice nad Met., puis Adrspach. Très grand parking sur la gauche. Prendre un ticket au fond du parking, au point de départ de la randonnée. Compter 2 h de ballade sur un sentier en boucle qui passe parmi d'immenses colonnes de rochers, traverse une forêt, longe un ruisseau. Eviter les heures les plus chaudes.
Broumov : Le monastère des Bénédictins est tout près de la place. Il est en restauration. Encore du baroque évidemment, mais quels mouvements dans toutes ces statues et ces tableaux! Ca vaut le détour, au risque d'une saturation de baroque.

Josefov : Près de Jaromer, voici un site extraordinaire. Par son histoire, mais aussi par l'ambiance qui y règne aujourd'hui. C'est une ville de garnison devenue ville fantôme. Exemple unique en Europe d'architecture militaire appliquée à toute une ville. Elle a été construite à partir de 1780 sur les plans d'un français, Duhamel de Querlonde. A voir : les gigantesques fortifications enterrées (Pevnost) et la ville. Les rues pavées sont rectilignes et se coupent à angle droit. Les bâtiments servaient de casernes, d'hôpitaux, d'armureries. Après avoir abrités les soldats de Joseph II, de Francois-Joseph, ceux de la 1ère république tchécoslovaque, ceux de l'armée rouge, les bâtiments sont aujourd'hui déserts, et les rues vides de voitures. Mais on s'attend à voir un porche s'ouvrir et des cavaliers en sortir sabres au clair. Des restaurations sont en cours. Son caractère militaire a tenu cette ville très isolée jusqu'en 1990. Les cartes de 1975 ne la mentionnent pas.
Allez voir maintenant la Moravie du sud.

Retour page d'accueil